Mandat de gestion locative

Pourquoi choisir ce modèle de document ?

Votre société est propriétaire d’un ou plusieurs bien(s) que vous ne souhaitez pas gérer directement ? Vous pouvez mandater un professionnel qui se chargera de le gérer, de le mettre en location et d’accomplir les formalités nécessaires pour cela. Pour ce faire, vous concluez avec lui un mandat de gestion immobilière.

Vous êtes une agence immobilière et vous souhaitez rédiger un mandat pour conclure des modalités de gestion d’un bien immobilier de votre client ?

Quand utiliser ce modèle de mandat de gestion locative ?

Vous pouvez utiliser cet exemple de contrat à télécharger quand vous souhaitez rédiger en ligne un mandat de gestion, que vous soyez une agence de location mandataire ou le mandant.

Toute personne ne peut cependant être mandataire. En effet, la loi Hoguet du 2 janvier 1970 prévoit que seules les personnes titulaires d’une carte professionnelle mentionnant « gestion immobilière » peuvent être choisies comme mandataires. La compétence d’un gestionnaire est donc encadrée. Il peut s’agir d’un notaire, ou le plus souvent d’un agent immobilier ou d’un administrateur de biens. Le gestionnaire doit en outre disposer d’une garantie financière spécifique et d’une assurance de responsabilité civile. Avant de vous engager, il faut donc vous assurer que le mandataire que vous avez choisi est effectivement habilité à gérer vos biens.

Lorsque vous avez choisi un mandataire, il faut alors négocier les termes du contrat. Le modèle proposé ici vous permet de disposer d’un cadre pour la rédaction de votre contrat, afin d’adapter et de personnaliser un exemple type pour générer un document qui correspond au mieux à votre situation.

A propos du mandat de gestion locative

Introduction au mandat de gestion locative

Ce modèle type de mandat de gestion locative est à jour de la loi ALUR du 24 mars 2014.
 
La gestion locative est l’opération par laquelle le propriétaire d’un bien immobilier en confie la gestion à un tiers qu’il mandate à cet effet. Personnes physiques comme personnes morales, c’est-à-dire particuliers comme sociétés, peuvent y avoir recours, dès lors qu’elles souhaitent se décharger de tout ou partie de la gestion courante de leur patrimoine immobilier. Il s’agit donc d’une forme de délégation qui peut être plus ou moins étendue selon les besoins du mandant, conclue pour une mission globale ou seulement de manière ponctuelle. Ainsi, le mandataire peut être chargé notamment de la recherche de locataires solvables, de l’organisation des visites, de la rédaction des contrats de bail et de leur renouvellement, de l’encaissement des loyers, de l’entretien de l’immeuble,…

Déléguer la gestion de vos biens immobiliers peut être indiqué si vous souhaitez vous décharger par manque de temps, si vous ne vous sentez pas à l’aise avec les démarches liées à l’immobilier et préférez vous faire aider et conseiller en la matière, si vous possédez un patrimoine immobilier étendu qui nécessite une organisation rigoureuse pour sa gestion, si vous vivez loin du lieu de situation de l’immeuble considéré et ne pouvez donc être présent. Le mandataire de gestion locative devient alors un intermédiaire entre vous et vos locataires, ce qui nécessite un lien de confiance entre vous, d’où l’importance de la rédaction du contrat de mandat.

La loi du 2 janvier 1970 dite Hoguet et son décret d’application du 20 juillet 1972 régissent le mandat de gestion locative. Outre cette loi spécifique, il dépend du régime général du contrat de mandat, établi aux articles 1984 et suivants du Code civil. Il est généralement conclu pour une durée d’un an renouvelable par tacite reconduction, et ne peut être signé pour une durée indéterminée. Si vous signez un mandat ainsi tacitement renouvelable, cette possibilité doit donc être limitée dans le temps sauf à risquer la nullité de l’engagement pour non détermination de la durée.

En matière de tarif, la rémunération du gestionnaire est généralement calculée en fonction du loyer (en pourcentage des sommes reçues), mais varie aussi en fonction des missions qu’il prend en charge. En outre, la loi ALUR de 2014 encadre les frais d’agence. Depuis son entrée en vigueur, le locataire ne doit pas supporter des charges qui ne correspondent pas à un service dont il bénéficie directement (état des lieux, rédaction du bail). Autrement dit, le propriétaire doit supporter seul les autres frais, alors qu’il était jusque là possible de déterminer contractuellement la répartition des charges liées à la location. Il est donc important d’établir précisément les modalités de rémunération dès la rédaction du contrat.

L'essentiel de mandat de gestion locative

Le contrat de mandat de gestion locative doit être établi par écrit en deux exemplaires, chacune des parties en conservant un. La loi exige un certain  nombre de mentions obligatoires, parmi lesquelles l’identité des parties, des informations détaillées sur le gestionnaire et son habilitation à la gestion locative, la durée du contrat, les tarifs prévus, les missions confiées au mandataire.

Pour le reste, le mandat de gestion immobilière détaille les prérogatives du mandataire et encadre la gestion qu’il fera du bien mis en gestion ou/et en location. Il mentionne notamment :

  • les missions du mandataire telles que la recherche d’un locataire, l’encaissement des loyers et de toute somme relative au bien géré, le fait de faire exécuter les travaux, voire d’agir en justice en tant que défendeur ou que demandeur si nécessaire,
  • les modalités de rémunération du mandataire, et
  • es modalités de cession ou de transmission du mandat.

​Questions fréquentes sur le mandat de gestion locative

Est-il possible de choisir soi-même les locataires alors qu’un mandat de gestion locative a été conclu avec un professionnel ?

OUI, la recherche des locataires n’est pas nécessairement incluse dans le contrat. Il est possible de limiter le mandat à la location, sans confier au mandataire le choix des locataires. Cependant, lorsque cette prestation fait partie de ses missions, les frais correspondants sont souvent ajoutés au prix initialement prévu. Cet aspect de la rémunération doit donc être vérifié pour éviter des mauvaises surprises.
 
Le propriétaire est-il responsable des actes accomplis par le mandataire ?

OUI, le principe du mandat est que le mandataire agisse au nom et pour le compte du mandant. En conséquence, il engage sa responsabilité. C’est la raison pour laquelle la relation contractuelle doit être précisément définie, et ses contours clairement fixés.
 
Le mandat de gestion locative doit-il obligatoirement être confié à une agence immobilière ?

NON, le mandataire peut être un agence immobilière, mais aussi un administrateur de biens, ou tout autre métier répondant au critère légal: celui de la titularité d’une carte professionnelle mentionnant la fonction de gestion immobilière.
 
Un mandat de gestion locative peut-il être conclu pour la gestion de plusieurs immeubles ?

OUI, lorsque le mandant est propriétaire de plusieurs biens immobiliers, la nécessité de faire appel à un professionnel est accrue, et un mandat peut être confié pour la gestion globale d’un patrimoine immobilier, dès lors que les biens à gérer sont désignés au contrat.
 
Est-il possible de résilier un mandat de gestion pour reprendre une gestion personnelle du bien ?

OUI, vous pouvez changer d’avis et décider de gérer vous-même votre bien, mais les modalités de résiliation du mandat de gestion locative sont strictement encadrées par la loi. Vous signez en principe une clause d’engagement de durée, et un préavis est à respecter en cas de résiliation. Vérifiez donc les possibilités contractuelles de résiliation et respectez la procédure prévue par la loi avant de résilier le mandat.

Comment ça marche ?

 
1
Répondez à un questionnaire
2
Notre logiciel crée votre document
3
Accédez à votre document personnalisé
En option : Faites relire votre document par un avocat
Challenges
le Monde
JDN
les Echos
Capital

Ce que nos clients disent de nous

Ces documents peuvent également vous intéresser

Immobilier commercial

Louez un bien immobilier commercial

Demande de domiciliation d'une entreprise

Obtenez la permission de votre propriétaire

Cession de droit au bail commercial

Cédez votre bail commercial à un nouveau locataire

Contrat de location d'un parking

Organisez la location d'un parking

Avis d'échéance de loyer (bail commercial)

Indiquez à votre locataire le montant du loyer à régler

Acceptation du paiement échelonné du loyer (bail commercial)

Répondez positivement à votre locataire pour échelonner le loyer

Refus d'échelonnement du loyer (bail commercial)

Indiquez à votre locataire votre refus d'échelonner le loyer

Bail à usage exclusivement professionnel

Domiciliez votre société non-commerciale

Bail commercial

Précisez les conditions de location

Quittance de loyer commercial

Attestez que votre locataire s'est bien acquitté de son loyer

Bail mixte (bail à usage d'habitation et professionnel)

Louez votre bien pour un usage mixte

Mandat de gestion locative

Confiez la gestion d'un bien à un professionnel

Résiliation d'un mandat de gestion locative

Résiliez votre mandat de gestion locative

Sous-louez un bien immoblier commercial

Autorisation de sous-location bail commercial

Autorisez ou non la sous-location demandée par votre locataire

Participation du bailleur à la sous-location d'un local commercial

Confirmez ou non votre participation à la sous-location

Invitation du bailleur à concourir à la sous-location d'un local commercial

Utilisez ce document avant de conclure votre sous-location

Demande d'autorisation de sous-location d'un local commercial

Demandez le consentement du bailleur pour une sous-location

Contrat de sous-location d'un local commercial

Sous-louez votre local commercial

Vendez un bien immobilier commercial

Information du locataire de la vente du local commercial

Informez obligatoirement votre locataire de la vente du local

Demandez une révision du loyer

Demande amiable de révision du loyer d'un bail commercial

Demandez rapidement et simplement une révision du loyer

Réponse à la demande de révision amiable du loyer d'un local commercial

Rédigez votre réponse à la demande de révision amiable du loyer

Mettre un terme au bail commercial

Congé du bail commercial par le bailleur

Résiliez votre bail commercial

Congé du bail commercial par le locataire

Résiliez votre bail commercial


Patrimoine immobilier résidentiel

Achetez un bien immobilier

Compromis de vente

Vendez votre bien immobilier en utilisant ce contrat

Offre d'achat

Confirmez votre volonté de devenir propriétaire

Statuts SCI

Rédigez les statuts de votre SCI dès maintenant

Donnez congé au locataire

Congé pour habiter

Mettez un terme à un bail pour l'occuper

Congé pour vendre

Mettez un terme au bail pour vendre votre bien

Congé pour motif sérieux et légitime

Mettez un terme au bail pour une raison précise

Bornez votre terrain

Contrat de délimitation et de bornage

Etablissez les frontières entre votre terrain et celui de votre voisin

Demande de bornage à un voisin

Marquez la séparation entre deux propriétés situées côte à côte

Désignation d'un géomètre pour bornage

Faites délimiter votre terrain par un expert

Louez un bien à usage d'habitation

Contrat de location d'un parking

Organisez la location d'un parking

Bail d'habitation meublée

Louez votre bien immobilier en meublé

Bail d'habitation non-meublée

Organisez la location d'un logement vide

Contrat de location saisonnière

Louez votre bien pour une très courte durée

Bail mixte (bail à usage d'habitation et professionnel)

Louez votre bien pour un usage mixte

Mandat de gestion locative

Confiez la gestion d'un bien à un professionnel

Résiliation d'un mandat de gestion locative

Résiliez votre mandat de gestion locative

Gestion courante

Réponse à la demande d'encaissement différé du loyer

Répondez à votre locataire qui demande un encaissement différé de son loyer

Attestation d'hébergement

Attestez qu'une personne vit chez vous

Avis d'échéance de loyer

Rappelez au locataire l'échéance de son loyer

Quittance de loyer

Accusez réception du paiement du loyer

Reçu de paiement partiel de loyer

Signifiez la réception d'une partie du loyer

Challenges
le Monde
JDN
les Echos
Capital