Lettre de blâme à un salarié

Pourquoi choisir ce modèle de document ?

Il existe une échelle de sanctions en matière disciplinaire pouvant aller du blâme au licenciement. Adresser un blâme à votre salarié constitue une sanction disciplinaire permettant de lui signaler votre mécontentement tout en le conservant dans l’entreprise. Il doit être adressé par écrit, dans les deux mois suivant la commission des faits ou la connaissance de ces faits par l’employeur.

modèle
gratuit
0€

pas besoin de carte bancaire

A propos de ce modèle de lettre de blâme

Quand utiliser ce modèle de lettre de blâme ?

Dans le cadre d’un contrat de travail, qu’il s’agisse d’un CDI ou d’un CDD, le salarié est lié à l'employeur par un rapport de subordination. A ce titre, l'employeur du secteur privé (un régime spécifique est applicable à la fonction publique) dispose d’un pouvoir de direction qui lui accorde notamment un rôle disciplinaire. En effet, il doit pouvoir, dans une certaine mesure, contrôler le comportement de ses salariés pour s'assurer de la bonne marche de son entreprise.

Ainsi, au titre de la gestion quotidienne de son personnel, l’employeur peut être amené à devoir sanctionner un salarié. Cette possibilité, posée par les textes, est encadrée par le règlement intérieur, obligatoire dès lors qu’une entreprise compte au moins 20 salariés. Ce document établit en effet une échelle de sanctions, et les conditions dans lesquelles elles peuvent être prises. De façon classique, il existe 5 sanctions disciplinaires, parmi lesquelles deux sont considérées comme légères: l'avertissement et le blâme.Au sens du droit du travail, une sanction disciplinaire peut être toute mesure que l’employeur prend à la suite d'agissements de son salarié qu’il considère comme fautifs, à l'exception de la simple observation orale, et que cette mesure soit ou non de nature à affecter la présence de l’employé dans l’entreprise, sa fonction, sa carrière, ou sa rémunération. Il n’existe pas de définition légale du blâme, mais il s’agit en pratique d’un rappel à l’ordre, d’une mise en garde écrite quant à un comportement considéré comme répréhensible par l’employeur, et constituant une sorte de dernier avertissement avant la prise de sanctions plus lourdes. Autrement dit, le blâme, avec ou sans inscription au dossier, est une sanction disciplinaire qui peut être adressée en cas de faute suffisamment grave pour être notée mais pas assez pour justifier un licenciement, afin d’inciter le salarié à changer son comportement.

Manque de respect, négligence, insubordination, absences répétées, retards systématiques, mauvais comportement au travail ? En tant qu’employeur, si vous constatez une faute ou un manquement au règlement intérieur de la part d’un salarié, vous pouvez choisir de lui adresser un blâme, notamment si vous lui avez déjà fait parvenir un avertissement qui est resté sans effet sur son comportement. Les faits que vous reprochez à votre salarié doivent constituer un manquement ou une faute suffisamment grave, par exemple des agissements répétés, ou réitérés après un premier avertissement.

Attention, le blâme doit être adressé à l’employé au plus tard 2 mois à compter de la date des faits reprochés, ou de celle à laquelle l’employeur en a eu connaissance, sans quoi ces faits sont prescrits et ne peuvent plus être sanctionnés. En outre, les mêmes faits ne pouvant donner lieu qu’à une seule sanction, le choix de celle-ci doit être réfléchi, sachant toutefois que le blâme peut, si le salarié persiste dans son comportement fautif, être invoqué dans la limite de 3 ans à l’appui d’une sanction plus grave pouvant aller jusqu’au licenciement disciplinaire.Il peut être délicat de savoir comment formuler une lettre de sanction. Notre exemple type de blâme, rédigé par des professionnels du droit, vous fournit un cadre formel et conforme aux règles en vigueur. Par le biais d’un simple questionnaire, notre logiciel vous permet de générer en ligne de façon rapide et automatique un document personnalisé sur la base de vos réponses.

L’essentiel sur le blâme

Comme toute sanction disciplinaire, le blâme doit être adressé par écrit au salarié, puisque la loi précise qu'aucune sanction ne peut être prise sans que le salarié concerné ne soit informé par écrit des griefs retenus contre lui. Il n’est obligatoire de suivre la procédure (et notamment d’organiser un entretien préalable à la sanction) que si des dispositions conventionnelles le prévoient (notamment le règlement intérieur ou les accords collectifs applicables), sans quoi l’écrit motivé suffit.

Si le Code du travail ne précise pas le contenu de la lettre de blâme, plusieurs éléments importants devront généralement être mentionnés dans cette lettre :

  • l'identification de l’employeur : vous devez indiquer le nom, le siège, le capital, l’immatriculation, et la forme de la société, ainsi que l’identité de la personne qui signe le blâme et son statut dans l’entreprise, ou simplement le nom et les coordonnées de l'employeur si c’est une personne physique.
  • l'identification du salarié : renseignez le nom et l’adresse du salarié destinataire de la lettre de blâme.
  • le détail des faits justifiant la sanction
  • la date de ces faits
  • l’existence d’un éventuel avertissement préalable adressé au salarié pour les mêmes faits et sa date
  • le cas échéant, les dispositions du règlement intérieur relatives à la sanction de blâme
  • ​​La date et le lieu de signature de la lettre de blâme.

Lorsque vous avez renseigné ces éléments, cet exemple type à remplir est automatiquement mis à jour en fonction de vos réponses, pour créer en quelques clics un courrier de blâme adapté à vos besoins.

Comment utiliser ce modèle de courrier contenant blâme ?

Une fois rédigée, votre notification de blâme est à télécharger au format pdf et à imprimer, déjà remplie, depuis votre ordinateur. Sans oublier de la signer, vous devrez ensuite adresser cette lettre au salarié concerné. Aucune formalité spécifique n’est imposée, sauf si votre règlement intérieur en dispose autrement. Pour des raisons probatoires, il est cependant conseillé de lui adresser cette lettre de blâme par lettre recommandée avec accusé de réception ou de la lui remettre en main propres contre décharge.

​Textes applicables

Le Code du travail prévoit les modalités de sanction disciplinaire du salarié aux articles articles L. 1331-1 et suivants. Ces dispositions générales peuvent être complétées et précisées par les conventions et accords collectifs applicables à l’entreprise concernée, mais aussi par son règlement intérieur, voire par les clauses du contrat de travail. Il convient donc de vérifier les règles spécifiques applicables, quitte à faire appel à un avocat spécialisé en droit du travail, avant toute démarche disciplinaire.

​Questions fréquentes sur le blâme

Un salarié protégé peut-il faire l’objet d’un blâme ?

OUI. Le salarié qui exerce un mandat de représentation salariale reste un salarié de l'entreprise, soumis en tant que tel au pouvoir de direction de son employeur, sans que son statut de salarié protégé ne justifie une immunité disciplinaire. Il peut donc se voir notifier un blâme, mais la justification de cette sanction doit être rédigée avec une particulière attention. En effet, l’employeur ne peut prendre le risque d’une contestation fondée sur la discrimination.

Le blâme à un salarié peut-il être envoyé par lettre simple ?

Aucune disposition ne l’interdit, mais cette solution est généralement déconseillée. En effet, adresser un blâme signifie prendre une sanction à l'égard d’un salarié, ce qu’il n'apprécierait probablement pas. En cas de contestation de la sanction, voire de véritable conflit, il est indispensable en pratique de pouvoir justifier de l’envoi comme de la réception de la lettre de blâme, de même que pour envisager une sanction plus lourde en cas de répétition des faits. La preuve de la notification du blâme est donc essentielle, qu’elle soit ménagée par accusé de réception ou par décharge.

Comment ça marche ?

 
1
Répondez à un questionnaire
2
Notre logiciel crée votre document
3
Accédez à votre document personnalisé
En option : Faites relire votre document par un avocat
Challenges
le Monde
JDN
les Echos
Capital

Aperçu du document

Vous trouverez ci-dessous un exemple de document généré par LegaLife. Il s'appuie sur un modèle rédigé par des avocats spécialisés et est à jour des dernières évolutions législatives.


______
______ au montant de ______
______ RCS ______
______

______ ______
______ ______
______
______ ______


A ______, le ______

Objet : Blâme


Madame ______,

Nous avons été amené à vous faire à plusieurs reprises des observations verbales à propos devos retards. Une lettre d’avertissement vous a d'ailleurs été adressée à cet égard en date du______.

Vous n’avez pas tenu compte de ces observations. En date du ______, vous ont encore été reprochés les faits suivants : ______.

Ce comportement est extrêmement préjudiciable au bon fonctionnement de votre service, et justifie que soit prise à votre encontre une sanction disciplinaire. Nous sommes donc au regret d’avoir à vous notifier par la présente un blâme, soit la sanction disciplinaire prévue à l'article______ du réglement intérieur.
 

Donec et nulla in metus dapibus scelerisque. Nulla pretium rutrum ante, eget eleifend purus vulputate non. Aliquam rhoncus ultricies velit, in sodales ipsum tempor in. Nam finibus fringilla ligula, sit amet feugiat eros auctor et. Suspendisse vitae mi sed nisi lobortis congue. Duis quis est ac urna ultrices rhoncus. Nulla mollis pretium ex ut pretium.


Si de tels manquements venaient à se reproduire de votre part, une sanction plus grave pourrait être envisagée, pouvant aller jusqu’au licenciement.

Nous vous prions d’agréer, Madame ______, l’expression de notre considération distinguée.
 


______ ______
______




 

Grâce à un questionnaire complet et intuitif, LegaLife vous permet de générer en quelques minutes votre document entièrement personnalisé.

Ce que nos clients disent de nous

Ces documents peuvent également vous intéresser

Gérez votre équipe

Modifiez le contrat de travail

Avenant au contrat de travail

Modifiez les clauses d'un contrat de travail

Gérez le départ de vos salariés

Refus d'une dispense de préavis

Communiquez votre décision

Prenez des mesures disciplinaires

Notification de rupture de CDD pour faute grave

Informez votre salarié de la décision que vous avez prise

Convocation pour un licenciement

La première étape du licenciement

Lettre de notification de licenciement

Informez un travailleur de son licenciement

Notification de rupture de CDD pour force majeure

Informez un salarié de votre décision

Avertissement à un salarié

Prévenez votre salarié de votre mécontentement

Lettre de blâme à un salarié

Votre salarié a commis une faute que vous souhaitez sanctionner tout en le maintenant dans l’entreprise. Notifiez lui un blâme par écrit.

Acceptez la demande d'un salarié

Acceptation d'avancement

Récompensez votre salarié et formalisez sa promotion

Acceptation de passage à mi-temps

Répondez à votre employé

Vos stagiaires

Attestation de stage

A remettre au départ de votre stagiaire

Gestion courante

Attestation d'embauche

Permettez à votre salarié de prouver son emploi

Transfert du contrat de travail

Informez votre salarié du transfert de son contrat de travail

Attestation de présence dans l'entreprise

Aidez votre salarié à prouver sa présence

Convocation à un entretien professionnel

Prévenez votre salarié de la tenue de son entretien professionnel

Demande de justificatif d'absence

Rappelez votre salarié à l'ordre

Refusez la demande d'un salarié

Refus d'avancement

Faites part de votre réponse à votre salarié

Refus d'une dispense de préavis

Communiquez votre décision

Refus de passage à mi-temps

Maintenez un temps plein

Refus de passage à temps complet

Informez un travailleur de votre réponse

Challenges
le Monde
JDN
les Echos
Capital