Notification de rupture de CDD pour faute grave

Pourquoi choisir ce modèle de document ?

Suite à l’entretien préalable à la décision de rupture anticipée de CDD pour faute grave, l’employeur doit notifier par courrier à l’employé concerné la décision qui a été prise. A quoi ressemble cette notification ?

A propos de la rupture de CDD pour faute grave

Introduction à la notification de rupture du CDD pour faute grave

Lorsqu’un chef d’entreprise embauche un nouveau salarié, il peut avoir recours au CDD, contrat à durée déterminée, forme dérogatoire de contrat de travail soumise à un régime propre particulièrement strict. Les cas de recours au CDD sont en effet encadrés par la loi, qui pose également des interdictions, et fixe les modalités possibles (durée, renouvellement, rémunération, période d’essai). S’agissant d’un contrat dont la durée est limitée dans le temps, il est en principe exécuté jusqu’à son terme. L’article L. 1243-1 du Code du travail prévoit ainsi que le CDD ne peut être rompu de façon anticipée que dans des cas limités. Ainsi, si le CDD n’est pas maintenu jusqu'à échéance, c’est qu’il est rompu à l’amiable par le biais d’un protocole d'accord, ou par le salarié embauché en CDI. Cette rupture anticipée peut également intervenir à l’initiative de l’employeur suite à un cas de force majeure ou pour faute grave du salarié.

Ce dernier cas relève alors du droit disciplinaire du travail. En effet, si la rupture du CDD pour faute n’est pas juridiquement qualifiée de licenciement pour faute, l’idée est la même. En substance, l’employeur considère que le salarié a eu un comportement fautif au regard de son contrat de travail ou du règlement intérieur, qualifie une faute, et sanctionne son salarié sur ce fondement. Dans les cas les plus graves, cette sanction peut aller jusqu’à la rupture de la relation de travail.

Seulement, la rupture anticipée du CDD pour faute grave, en tant que mesure disciplinaire, ne peut intervenir dans n'importe quelles circonstances. Au delà de la qualification d’une faute susceptible d'entraîner la rupture des relations de travail, une procédure légale doit être respectée pour assurer au salarié certaines garanties procédurales.

Quand utiliser ce modèle de document ?

En tant qu’employeur, vous pouvez être confronté à des difficultés dans la gestion quotidienne de votre personnel. Ainsi, que faire face à une faute du salarié ? Si un travailleur engagé en CDD commet une faute grave, vous pouvez sur ce fondement mettre fin à son contrat de manière anticipée.

Pour cela, il s’agit en premier lieu de qualifier cette faute. Est considéré comme une faute le comportement du salarié qui apparaît comme fautif aux yeux de l’employeur. En effet, celui-ci dispose d’un pouvoir disciplinaire du fait de son rôle de chef d’entreprise. Il est donc libre de qualifier une faute, dans la limite de l’abus (et notamment de la discrimination), et tant qu’il ne prend que des sanctions proportionnées aux agissements fautifs.

Reste alors à savoir de quel type de faute il s’agit. Le droit du travail entend par faute grave les agissements du salarié constituant une violation des obligations de travail d’une gravité telle qu’ils empêchent le maintien du salarié dans l’entreprise. Cela signifie en pratique des vols, injures, violences, manquements répétés aux règles de discipline ou de sécurité, mais aussi dans certains cas un abandon de poste de la part du salarié.

Quoi qu’il en soit, avant d’aller jusqu’à la rupture du contrat de travail, vous êtes tenu de respecter les étapes procédurales prévues aux articles L. 1332-1 à 1332-3 du Code du travail. Il vous faut donc notifier au salarié les faits qui lui sont reprochés et le convoquer à un entretien avant de pouvoir valablement le sanctionner par la rupture de son contrat.

Il n’est pas toujours facile de rédiger ce type de courrier. Notre modèle, rédigé par des professionnels du droit, vous permet d’utiliser un exemple formel et complet à remplir en ligne pour obtenir en quelques clics un document personnalisé. En effet, il vous suffit de répondre à un questionnaire simple et rapide pour générer en un temps record une notification adaptée à vos besoins.

L'essentiel de la notification de rupture de CDD pour faute grave

Pour rompre avant échéance le CDD de votre salarié en faute, vous devez donc lui notifier cette décision en bonne et due forme à la suite de l’entretien préalable. Il est en effet impératif de le faire par écrit, mais aussi de lui exposer les motifs de cette sanction. La notification de rupture de CDD pour faute grave se présente donc comme une lettre adressée au salarié concerné.

Pour créer votre notification personnalisée, il vous suffit de renseigner les éléments suivants :

  • L’employeur : indiquez la dénomination sociale, le type de société, le capital social, les coordonnées, le numéro et la ville d’immatriculation de la société.
  • Le salarié : renseignez le prénom, le nom et les coordonnées du salarié fautif.
  • La faute : il vous faut préciser les faits reprochés à votre salarié. Vous devez également indiquer ce que représentent ces agissements envers la société.
  • La procédure : faites mention de la date à laquelle s’est déroulé l’entretien préalable, et d’une éventuelle mise à pied conservatoire.
  • La lettre : terminez en indiquant l’identité du rédacteur de la lettre, ainsi que la date et le lieu de rédaction.

Notre logiciel prend automatiquement en compte ces réponses pour remplir le modèle en temps réel.

Comment utiliser ce document ?

Une fois rédigée à l’aide de cet exemple type, votre notification est à télécharger et à imprimer, sans oublier de la signer. Vous pouvez alors l’envoyer au salarié par courrier recommandé avec accusé de réception, afin de conserver une preuve de cette démarche.

Le CDD est alors immédiatement rompu, sans préavis ni indemnité, mais vous devez remettre au salarié les documents de fin de contrat. Il s’agit de son certificat de travail et du reçu pour solde de tout compte, mais aussi de l’attestation Pôle emploi qui permet en temps normal de faire valoir les droits au chômage.

Questions fréquentes

Quelle est la différence entre une faute grave et une faute lourde ?
La faute lourde, au delà de sa particulière gravité, est caractérisée par l'intention de nuire qui accompagne les faits fautifs, intention qui n’est pas présente dans la définition légale de la faute grave.

A quelles indemnités ont droit les titulaires d’un CDD lors de la rupture du contrat de travail pour faute grave ?
Les salariés titulaires d’un CDD n’ont droit à aucune indemnité lorsqu’ils sont licenciés pour faute grave. Ils ne reçoivent donc aucune prime de précarité, mais l’indemnité de congés payés leur reste due. Ils n’effectuent pas non plus de préavis, en raison de la gravité de la faute, qui empêche leur maintien en poste.

La notification de rupture anticipée du CDD pour faute grave peut-elle être adressée au salarié le jour même de l’entretien ?
NON. La procédure disciplinaire interdit que la rupture du contrat soit notifiée moins de 2 jours ouvrables ou plus d’1 mois après la conduite de l'entretien. En cas de non respect de la procédure, la sanction peut être remise en cause devant le Conseil des Prud'hommes à la demande du salarié.

Comment ça marche ?

 
1
Répondez à un questionnaire
2
Notre logiciel crée votre document
3
Accédez à votre document personnalisé
En option : Faites relire votre document par un avocat
Challenges
le Monde
JDN
les Echos
Capital

Aperçu du document

Vous trouverez ci-dessous un exemple de document généré par LegaLife. Il s'appuie sur un modèle rédigé par des avocats spécialisés et est à jour des dernières évolutions législatives.
______
______ au capital de ______
______ RCS ______
______
______ ______
 ______ ______
______
______ ______
 
 
A ______, le ______


Objet : Notification de la rupture anticipée de votre CDD pour faute grave

Courrier en recommandé avec accusé de réception.


Monsieur ______,
 
Nous vous avons reçu le ______ lors d’un entretien préalable qui avait pour objet l'éventuelle mesure de rupture anticipée de votre contrat de travail à durée déterminée pour faute grave.

En effet, vous avez commis le ______, les faits suivants :

- ______
 
Suite à cet entretien, nous sommes contraints, eu égard aux faits précités et à leur gravité dans la mesure où ils dénotent un comportement inacceptable, de procéder à la rupture anticipée de votre contrat de travail, car nous considérons que vous avez commis une faute grave.
 
Cette décision prendra effet à dater de la première présentation du présent courrier en recommandé avec AR, date à partir de laquelle vous cesserez de faire partie de l’effectif de ______ et à partir de laquelle seront tenus à votre disposition : votre certificat de travail, votre reçu pour solde de tout compte, votre attestation « employeur assurance chômage » ainsi que les salaires et les indemnités de congés payés qui vous sont dus.

Le salaire correspondant à la durée de la mise à pied conservatoire ne vous sera pas versé compte tenu de la gravité de votre faute.

Je vous prie d’agréer, Monsieur, l’expression de mes sentiments distingués.
 
______ ______
______

Grâce à un questionnaire complet et intuitif, LegaLife vous permet de générer en quelques minutes votre document entièrement personnalisé.

Ce que nos clients disent de nous

Ces documents peuvent également vous intéresser

Gérez votre équipe

Modifiez le contrat de travail

Avenant au contrat de travail

Modifiez les clauses d'un contrat de travail

Gérez le départ de vos salariés

Refus d'une dispense de préavis

Communiquez votre décision

Prenez des mesures disciplinaires

Notification de rupture de CDD pour faute grave

Informez votre salarié de la décision que vous avez prise

Convocation pour un licenciement

La première étape du licenciement

Lettre de notification de licenciement

Informez un travailleur de son licenciement

Notification de rupture de CDD pour force majeure

Informez un salarié de votre décision

Avertissement à un salarié

Prévenez votre salarié de votre mécontentement

Lettre de blâme à un salarié

Votre salarié a commis une faute que vous souhaitez sanctionner tout en le maintenant dans l’entreprise. Notifiez lui un blâme par écrit.

Acceptez la demande d'un salarié

Acceptation d'avancement

Récompensez votre salarié et formalisez sa promotion

Acceptation de passage à mi-temps

Répondez à votre employé

Vos stagiaires

Attestation de stage

A remettre au départ de votre stagiaire

Gestion courante

Attestation d'embauche

Permettez à votre salarié de prouver son emploi

Transfert du contrat de travail

Informez votre salarié du transfert de son contrat de travail

Attestation de présence dans l'entreprise

Aidez votre salarié à prouver sa présence

Convocation à un entretien professionnel

Prévenez votre salarié de la tenue de son entretien professionnel

Demande de justificatif d'absence

Rappelez votre salarié à l'ordre

Refusez la demande d'un salarié

Refus d'avancement

Faites part de votre réponse à votre salarié

Refus d'une dispense de préavis

Communiquez votre décision

Refus de passage à mi-temps

Maintenez un temps plein

Refus de passage à temps complet

Informez un travailleur de votre réponse

Challenges
le Monde
JDN
les Echos
Capital