Choisir une structure Création d'entreprise Non classé

Le meilleur statut pour devenir chauffeur VTC

Auto-entrepreneur ou société de chauffeur VTC ?

Le chauffeur VTC, pour commencer son activité, a le choix entre le statut d’auto-entrepreneur individuel et la création d’une société.

Le statut d’auto-entrepreneur est surtout adapté au chauffeur VTC occasionnel, le chiffre d’affaire étant plafonné à 70 000 euros par an.

Dès lors, si le chiffre d’affaire du chauffeur VTC se développe, il est conseillé de faire passer son activité sous le statut sociétaire (SAS, SASU, SARL, EURL).

Un des avantages non-négligeable de la création d’une entreprise de VTC est la possibilité de déduire ses charges et frais professionnels tels que l’essence, les frais d’entretien et de réparation de votre véhicule etc…

Vous pourrez également vous associer à d’autres chauffeurs et même embaucher.

En outre, votre chiffre d’affaire ne sera soumis à aucun plafond.

Comment passer de l’auto-entrepreneur à l’EURL ou la SASU ?

Déclarer la fermeture de votre auto-entreprise

Si vous souhaitez procéder à la fermeture de votre auto-entreprise de chauffeur VTC, il faudra déclarer la cessation de votre activité auprès du Centre de formalité des entreprises (CFE) dont vous dépendez. Vous pouvez effectuer cette formalité gratuitement par courrier ou en ligne.

Vous devrez ensuite déclarer le chiffre d’affaire au service d’impôt des entreprises dans les 60 jours suivant votre cessation d’activité.

Cette déclaration dépendra du régime fiscal choisi au moment de la création de votre auto-entreprise.

Créer votre entreprise de VTC

Afin de pouvoir exercer votre activité de chauffeur VTC, vous devez d’abord accomplir les démarches suivantes:

  • Obtenir une carte professionnelle auprès de la préfecture dont dépend votre lieu de domicile. Pour cela, vous devrez remplir un certain nombre de conditions que vous pourrez retrouver sur notre guide juridique : Les conditions pour exploiter un VTC ;
  • Immatriculer votre entreprise : choisir le bon statut pour votre société peut s’avérer compliqué car de nombreux critères entrent en jeu : le régime fiscal, le régime social, le nombre potentiel d’associés.

Alors SASU ou EURL : Comment choisir ?

LegaLife fait le point pour vous aider à choisir le statut juridique le plus approprié à l’exercice de votre activité.

Votre rémunération est également un critère important à prendre en compte. Sachez que cette rémunération peut être sensiblement affectée selon la forme sociale de votre société.

Là encore LegaLife vous aide à faire le point : Dirigeant de SAS ou gérant de SARL, comment me rémunérer ?

Une fois que vous aurez choisi la forme de votre future entreprise, il faudra l’immatriculer.

LegaLife propose un pack de création d’entreprise de VTC : nous vous fournissons tous les documents à remplir directement sur notre site puis nous occupons de toutes les formalités juridique (obtention de votre Kbis, annonce légale, demande d’ACCRE etc…).

  • Enfin, une fois votre entreprise créée, il faudra vous inscrire au registre des VTC afin d’obtenir votre licence.

                                                                         Vous êtes alors prêt à exercer votre activité de VTC !

vtc créer son entreprise

Donnez votre avis

A propos de l'auteur

Rita Guelzim

Diplômée d'un Master 1 en Droit économique à Sciences Po Paris, je suis notamment en charge de la rédaction de nos guides juridiques.

Ecrire un commentaire