Professions juridiques

5 clichés sur les avocats américains

avocat
Ecrit par LegaLife

Les avocats alimentent beaucoup de fantasmes et il apparaît que le cinéma Hollywoodien ne met que très rarement l’accent sur cette profession, lui préférant les personnages qui attirent l’empathie des spectateurs comme Julia Roberts dans « L’affaire Pélican » et « Erin Brockovitch ». Si l’intrigue traite bien de cas juridiques, ses personnages le font respectivement en tant qu’étudiante en droit et en tant que secrétaire. Le cinéma américain se montre alors réticent à montrer au grand public des personnages opportunistes, qui travaillent pour des firmes ultra-puissantes.

À l’inverse, le petit écran ne cesse de regorger de personnages très charismatiques, excessifs, qui nous informent néanmoins sur le fonctionnement, toujours plus ou moins exagéré, du système judiciaire américain. L’expression anglophone «  A good lawyer knows the law, a great lawyer knows the judge » semble être la devise de toutes les séries américaines qui mettent en scène ce métier du droit, en ce qu’elle fait transparaitre le comportement contraire à toute déontologie de ces avocats télévisés.

Zoom sur 5 grands clichés véhiculés par l’image des avocats dans les séries américaines :

L’avocat est manipulateur

Il règle ses comptes en coulisse, essaye d’amadouer la partie adverse pour mieux gagner ses affaires. Et d’ailleurs, il ne recule devant rien pour gagner.

Illustration : Le personnage de Patty Hewes dans la série « Damages »

L’avocat est assoiffé de justice

Défenseur de la veuve et de l’orphelin, il est prêt à tout pour que justice soit faite et il est particulièrement friand d’affaires gravissimes. Il se fait régulièrement des ennemis dans le monde juridique, car pour atteindre son idéal justicier, il n’hésite pas à injurier des magistrats.

NB : En France, l’infraction d’outrage à magistrat est disposée à l’article 434-24 du code pénal. Il n’est, évidemment, pas conseillé de se livrer à une telle pratique au risque de faire face à de lourdes sanctions.

Illustration : Le personnage de Jack McCoy dans la série « Law & Order »

L’avocat est utopiste

C’est typiquement l’avocat qui a commencé ses études de droit, rêveur, en pensant qu’avec son diplôme en poche, il pourrait changer le monde. Sauf qu’en commençant sa carrière, il fait tout sauf du droit humanitaire ou du droit de l’environnement pour payer ses factures. Il est insatisfait dans sa carrière mais c’est un éternel optimiste qui continue de fantasmer sur son idéal.

Illustration : Le personnage de Marshall Eriksen dans la série « How I met your mother »

L’avocat est fantasque

Avocat exubérant et drôle, à l’imagination fertile qui confine au délire hallucinatoire. Il apporte une touche de fantaisie devant la Cour. Et cela marche ! Il collectionne les victoires, et ce, avec des affaires en écho avec sa vie personnelle.

Illustration : Le personnage d’Ally McBeal dans la série éponyme

L’avocat est carriériste

C’est un requin : il est ambitieux, charismatique, calculateur au possible et surtout très craint dans son milieu. Il s’impose face à ses collègues et ennemis. Pourquoi ? C’est une pointure dans son domaine et il a le luxe de choisir les affaires qu’il veut. Et ce, quitte à défendre des crapules. Il veut devenir incontournable.

Illustration : Le personnage d’Harvey Specter dans la série « Suits »

5 clichés sur les avocats américains
4.86 (97.14%) 7 votes

A propos de l'auteur

LegaLife

LegaLife est un site proposant un accompagnement juridique simple et accessible aux TPE/PME et aux particuliers. Cette solution permet à nos membres de gagner du temps et d'économiser de l'argent face à leurs problématiques juridiques.

Ecrire un commentaire