Statuts d'une association

Pourquoi choisir ce modèle de document ?

Les statuts sont l'acte fondateur de votre association. Ce document obligatoire vous permet de définir les principales règles d'organisation et de fonctionnement de votre association. Notre logiciel vous permet de créer très facilement des statuts en répondant à des questions simples et rapides pour les compléter en ligne.

En savoir plus sur les statuts des associations

Pourquoi utiliser ce modèle de statuts d'association ?

Vous avez décidé de créer votre association mais vous ne savez pas quelle forme doivent prendre les statuts, si des mentions obligatoires doivent y figurer ou si un texte particulier encadre leur élaboration ? Vous souhaitez exercer une activité en commun dans un but désintéressé ?

L’association est une « convention par laquelle deux ou plusieurs personnes mettent en commun de façon permanente leurs connaissances ou leur activité dans un but autre que de partager des bénéfices », selon la définition qu’en donne la loi du 1er juillet 1901. C’est cette loi qui fixe son régime, d’où l’expression courante d’ « association loi 1901 ». Ce statut permet de donner une existence juridique à une initiative à visée non lucrative selon une forme souple qui permet une grande liberté organisationnelle. Si voulez fonder une association caritative, humanitaire, sportive, artistique, ou tout autre sorte d’association, vous pouvez le faire en ligne ici par le biais de notre modèle type de statuts.

En principe, la loi du 1er juillet 1901 qui régit les contrats d’association laisse libre la rédaction des statuts des associations mais certaines d’entre elles doivent y inclure des dispositions particulières obligatoires.  

Association ou société ?

Constituée d’au moins deux membres qui peuvent être des personnes physiques (particuliers) et des personnes morales (sociétés ou autres associations), l’association est caractérisée par son ou ses activités, qui sont exercées dans un but non lucratif. Autrement dit, il s’agit là de la principale différence entre l’association et la société, qui est créée pour dégager des bénéfices. Si l’objectif principal de l’association n’est pas le partage de bénéfices, il est cependant possible d’exercer une activité lucrative dans ce cadre, dès lors qu’il ne s’agit pas là de l’activité ou de la visée principale. S’il s’avère que l’activité essentielle de l’association est lucrative, elle s’expose à une requalification en société créée de fait. D’autre part, elle ne peut avoir un but illicite ou contraire aux bonnes moeurs, ni exercer une activité risquant de porter atteinte à l’intégrité du territoire national, ou mettant en péril le gouvernement. Si ces interdictions sont violées, l’association illégalement créer peut être dissoute par le juge.

En outre, alors qu’une société met en commun des moyens financiers par le biais des apports des associés, les membres d’une association apportent leurs connaissances et leurs activités sans qu’il soit exigé de participation financière. En effet, aucun capital social n’est nécessaire pour la création d’une association. Pour permettre à l’entité de disposer de moyens financier, ses membres versent une simple cotisation, le patrimoine associatif devant être nécessaire à l’accomplissement du but non fixé. Si les membres d’un association doivent en principe fournir une activité pour éviter la constitution de simples façades, de nombreux membres se contentent de payer leur adhésion sans être effectivement actifs au sein de l’association.

Comment utiliser ce modèle de statuts ?

Pour constituer une association, il faut rédiger des statuts, qui en déterminent librement les modalités d’organisation et de fonctionnement, et rédiger un règlement intérieur qui les précisent en interne (la rédaction d’un règlement intérieur d'une association n’est cependant obligatoire que pour les associations sportives). Ceci étant dit, les associations sont le plus souvent dirigées par un conseil d’administration, qui élit un bureau dirigé par un président et comprenant un trésorier et un secrétaire général. Le cadre juridique exigé est d’une grande souplesse, les statuts étant rédigés à la libre volonté des fondateurs. Exceptionnellement pour certaines associations particulières, des mentions données sont exigées. 

Les statuts peuvent être signés par acte sous seing privé, ou par acte authentique devant notaire, ce qui est obligatoire lorsque que le patrimoine associatif comprend un bien immobilier. Dans tous les cas, il s’agit avant tout d’un contrat, soumis comme tel au régime de droit commun prévu à l’article 1108 du Code civil. S’appliquent donc aux statuts associatifs les règles de validité que sont la capacité des fondateurs à s’engager, leur consentement libre et éclairé, un objet licite et déterminé par les statuts, et une cause licite, qui est l’exercice de l’activité prévue.

A savoir avant de rédiger les statuts de votre association

Avant de créer votre association, il faut distinguer l’association simple, qui n’a qu’une existence juridique, de l’association déclarée, qui dispose de la capacité juridique et peut à ce titre posséder un patrimoine propre et ester en justice (c’est-à-dire intenter une action et se défendre devant le juge). C’est le cas de l’association reconnue d'utilité publique (ARUP), soumise à un contrôle administratif plus strict dès lors qu’elle peut recevoir des dons et legs pour accomplir une mission d’intérêt général.

La création d’une association déclarée avec personnalité juridique nécessite des formalités spécifiques, de même que les ARUP comme les associations sportives ou de chasse doivent voir leurs comptes approuvés par l’assemblée générale. Il est donc essentiel de vous informer sur les caractéristiques de l’association que vous souhaitez créer, quitte à vous faire conseiller par un avocat quant à la forme à adopter.

L'essentiel de ce modèle de statuts d’association

Les statuts d’une association organisent son fonctionnement concret sur la base de la liberté contractuelle. Pour ce qui est des associations sans personnalité juridique, ils contiennent généralement un certain nombre d’éléments comme, de façon non exhaustive :

  • l’objet statutaire de l’association. Attention : si vous souhaitez avoir des activités commerciales, notamment la vente de biens ou la prestation de services, il faut le mentionner dans l’objet de l’association ;
  • les catégories de membres de l’association et les droits qui leur sont associés (à défaut, tous les membres auront des droits identiques) ;
  • la structure des organes de direction, par exemple la mise en place d’un conseil d’administration ;
  • le rôle et le fonctionnement de l’assemblée générale ;
  • les obligations comptables et financières auxquelles est soumise l’association le cas échéant ; et
  • l’organe compétent pour approuver les comptes annuels quand cela est nécessaire.

Comment ça marche ?

 
1
Répondez à un questionnaire
2
Notre logiciel crée votre document
3
Accédez à votre document personnalisé
En option : Faites relire votre document par un avocat
Challenges
le Monde
JDN
les Echos
Capital

Ce que nos clients disent de nous

Ces documents peuvent également vous intéresser

Associations

Créez une association

Statuts d'une association

Rédigez les statuts de votre association en quelques minutes

Règlement intérieur d'une association

Précisez le fonctionnement et l'organisation de votre association

Gérez une association

Demande de domiciliation d'une association

Donnez une adresse au siège de votre association

Attestation de domiciliation d'association

Attestez de la domiciliation d'une association

Réception de cotisation

Confirmez à votre adhérent la bonne réception de sa cotisation

Challenges
le Monde
JDN
les Echos
Capital